Les ateliers

Les ateliers

Présentation des thèmes abordés


I. Une agriculture organisée par territoire et une volonté de dialogue avec les collectivités locales :

En Haute-Savoie, les agriculteurs sont regroupés à l’échelle des bassins de vie, au sein de structures locales,
SICA (Société d’Intérêt Collectif Agricole) ou Associations, dont l’objectif est de mettre en place les actions
en faveur du développement et du renouvellement de l’activité agricole, et à sa contribution au territoire.
A ce titre, ils sont aujourd’hui appelés à collaborer avec d’autres acteurs du territoire.
La qualité des relations entre partenaires passent par une bonne connaissance réciproque.
Cet effort de communication et d’ouverture est donc important pour toute collaboration fructueuse.
C’est pourquoi, les groupes d’agriculteurs ont souhaité accueillir les élus de leur territoire dans une exploitation agricole,
pour mieux se connaître et identifier les besoins réciproques, mais aussi expliquer leur quotidien, leurs préoccupations et leurs engagements.

II. Des productions de qualité :

L’agriculture de Haute-Savoie a assis son dynamisme sur le développement de productions de qualité qui répondent aux attentes des consommateurs et qui font partie intégrante de l’identité et de la gastronomie locale.
La visite permettra de découvrir les produits agricoles de l’exploitation, de la production à la commercialisation.
Ce sera aussi l’occasion d’échanger sur les conditions de production :
Qu’est-ce que la qualité ? Quels cahiers des charges ? Quelles pratiques et savoir faire mis en œuvre ?
Comment les animaux sont-ils alimentés ? Quels suivis, quelle traçabilité, quelle garantie assurée au consommateur ?

III. L’activité agricole a besoin de surfaces :

Pour satisfaire au cahier des charges des productions fromagères, les animaux doivent principalement consommer
de l’herbe et de l’herbe de la zone de production. En été, il s’agit d’herbe pâturée et l’hiver, le foin récolté
à la belle saison, assurera l’essentiel de l’alimentation. En conséquence, pour répondre aux besoins du troupeau,
l’exploitation agricole doit disposer de suffisamment de surfaces.
Par ailleurs, ces surfaces sont aussi utiles pour épandre et traiter les effluents d’élevage.
Quelles surfaces sont-elles nécessaires ? Quelle incidence du parcellaire sur le quotidien des agriculteurs ?
De quelle part de foncier les agriculteurs sont-ils propriétaires ? 
Autant de points à aborder au cours de cet atelier.

IV. Une agriculture qui intègre des préoccupations environnementales :

L’agriculture de Haute-Savoie, en privilégiant la qualité à la quantité, met en œuvre des pratiques respectueuses
de l’environnement : une importante production herbagère qui contribue à limiter les effets de serre, une valorisation
optimisée des effluents d’herbage, peu d’apport d’engrais ou de produits phyto – sanitaires…
Par ailleurs, les agriculteurs s’engagent dans des pratiques d’entretien de l’espace et de maintien de la biodiversité.
Et enfin, conscients des désagréments que leur activité peut occasionner à leur voisins, ils s’efforcent de mettre
en œuvre des techniques pour limiter au maximum ces nuisances.

V. Une agriculture engagée :

L’agriculture a parfois l’image d’être assistée. Qu’en est-il réellement ? En fait les agriculteurs ont au fil du temps,
relevé les défis liés à l’évolution et aux attentes de la société. Quelles grandes étapes, l’agriculture a-telle vécue ?
Comment s’est-elle adaptée ? Comment et à quoi les agriculteurs s’engagent-ils ?
Quelles garanties de traçabilité offrent-ils ?

VI. Des agriculteurs acteurs et partenaires du territoire : 

Les agriculteurs, par leur activité, participent à la vie du territoire :
• avec leurs produits de terroir, ils répondent aux attentes des consommateurs,
• par leur activité, ils façonnent et entretiennent les paysages ouverts, assurance d’un cadre de vie de qualité,
• ils contribuent au maintien d’une nature riche et variée,
• ils assurent une présence et une activité, créatrices de lien social,
• l’agriculture, c’est aussi l’histoire du territoire, ses racines et ses traditions.
Ces rôles, les agriculteurs en sont fiers et souhaitent pouvoir continuer à les assurer, tout en s’adaptant
à leur environnement. Ils ont à créer, à inventer et ont l’envie et la volonté de le faire avec d’autres acteurs.